Partenaires

Logo ens
CNRS
Logo P6
Logo P7

 


Rechercher

Sur ce site


Laboratoire Pierre Aigrain

Accueil du site > La recherche au L.P.A.

La recherche au L.P.A.

Les développements de la physique des solides traditionnelle combinés aux progrès technologiques en matière de croissance des matériaux et d’élaboration des dispositifs ont conduit le laboratoire à ces activités actuelles. Il est maintenant possible de modifier et de contrôler les propriétés physiques de matériaux comme les semiconducteurs et les supraconducteurs en jouant sur leur taille et leur dimensionnalité.

On s’intéresse maintenant à des films minces supraconducteurs, à des gaz bidimensionnels d’électrons de très haute mobilité, à des boîtes quantiques semiconductrices ou à des conducteurs moléculaires comme les nanotubes de carbone. La nanostructuration des matériaux modifie complètement leurs propriétés optiques ou de transport. Elle augmente les temps et longueurs de cohérence et permet par exemple de manipuler de l’information quantique dans des systèmes de matière condensée. Elle permet également la réalisation de nouveaux composants, optiques ou électroniques.

Cette aptitude à manipuler des nano-objets s’est également étendue à la biophysique. Des mesures de force et des mesures électriques sont maintenant possibles à l’échelle d’une seule molécule biologique comme l’ADN. Elles permettent l’étude physique de mécanismes biologiques élémentaires, par exemple ceux qui interviennent dans les processus de réplication et d’hybridation de l’ADN.


La recherche expérimentale au LPA est divisée en trois thèmes :

- Propriétés optiques, infrarouge et terahertz des nanostructures
- Transport et systèmes mésocopiques
- Biophysique

Une équipe de théoriciens, qui travaille en interaction forte avec les expérimentateurs complète la structure.