Partenaires

Logo ens
CNRS
Logo P6
Logo P7

 


Rechercher

Sur ce site


Laboratoire Pierre Aigrain

Accueil du site > Présentation

Présentation

Le Laboratoire Pierre Aigrain (LPA) s’intéresse à divers aspects fondamentaux de la nano-physique : boîtes quantiques et microcavités de semiconducteurs, structures conductrices mésoscopiques, films minces supraconducteurs, molécules uniques carbonées (nanotubes) ou biologiques (ADN). Il étudie d’un point de vue expérimental et théorique ces nano-objets dont les possibilités d’application couvrent des domaines aussi diversifiés que l’optoélectronique, l’information quantique, l’électronique moléculaire, la reconnaissance électronique des molécules biologiques. Il travaille en particulier grâce à un réseau de collaborations nationales et internationales dont un partenaire privilégié, le Laboratoire de Photonique et Nanostructures de Marcoussis.

Divers techniques expérimentales sont utlisées : spectroscopies optiques de hautes précisions spectrales et temporelles, optique non-linéaire, mesures électriques très bas bruit en régime continu ou hyperfréquence, mesures de force à l’échelle du piconewton... S’y ajoute une importante activité théorique.

Le Laboratoire compte une soixantaine de personnes : chercheurs, enseignant-chercheurs, ingénieurs et techniciens, doctorants, post-doctorants. Il est divisé en sept équipes expérimentales auxquelles s’ajoutent l’équipe théorique, une équipe d’instrumentation et un service administratif. Il participe activement aux activités d’enseignement de l’ENS, et des Universités Paris 6 et Paris 7.

Le fondateur : Pierre Aigrain

Après son PhD aux Etats-Unis, Pierre Aigrain fonda en 1949 à l’Ecole Normale Supérieure le laboratoire de physique des solides. Il en gardera la direction jusqu’en 1965. Ce laboratoire devint le Groupe de Physique des Solides et se dispersa sur les sites de Jussieu et de la rue Lhomond, pendant que Pierre Aigrain diversifiait ses activités en travaillant pour l’Industrie (Thomson), des Universités étrangères (MIT) et pour l’Administration de la Science (Directeur de la DRME, de la DGRST, des (...)

Lire la suite