Partenaires

Logo ens
CNRS
Logo P6
Logo P7

 


Rechercher

Sur ce site


Laboratoire Pierre Aigrain

Accueil du site > La recherche au L.P.A. > Circuits et conducteurs quantiques > Physique mésoscopique > Optique quantique électronique > Relaxation de charge d’une capacité mésoscopique

Relaxation de charge d’une capacité mésoscopique

Le caractère non-local du transport dans les conducteurs cohérents a des conséquences directes sur la dynamique des circuits. Ainsi l’impédance complexe d’une capacité quantique (un point quantique) en série avec une résistance quantique (un contact ponctuel quantique) diffère notablement de la somme des impédances des composants. En d’autres termes, la relaxation de charge donnée par une barrière tunnel ajustable, diffère qualitativement de son pendant DC. Sa valeur n’est plus donnée par la transmission de la barrière selon la fameuse formule de Landauer mais par le temps de résidence des électrons dans le circuit. Ce résultat remarquable, établi théoriquement en 1993 par Markus Büttiker et co., n’avait pas été vérifié jusqu’à nos expériences récentes sur le circuit RC quantique.

Violation of Kirchhoff’s Laws for a Coherent RC Circuit,

J. Gabelli, G. Feve, J.-M. Berroir, B. Plaçais, A. Cavanna, B. Etienne, Y. Jin, D. C. Glattli Science 313, 499 (2006).

voir aussi : Tiny oscillating circuit exhibit new quantization of electrical conductance,

C. Day, Physics Today, september 2006, p.16

voir aussi : CNRS research news