Partenaires

Logo ens
CNRS
Logo P6
Logo P7

 


Rechercher

Sur ce site


Laboratoire Pierre Aigrain

Accueil du site > Actualités > Archives > Bruit en courant dans des nanocircuits à base de nanotubes de carbone

Bruit en courant dans des nanocircuits à base de nanotubes de carbone

Le 30 octobre 2007

Les nanotubes de carbone sont des systèmes modèles qui peuvent être utilisés pour explorer différents régimes du transport électronique à basse dimension. Nous avons étudié les fluctuations du courant traversant des nano-circuits à deux électrodes métalliques construits à base de nanotubes de carbone. Lorsque ces derniers sont bien couplés aux électrodes métalliques utilisées pour les contacter, ils se comportent comme un interféromètre de Fabry-Perot électronique. Le transport y est contrôlé par l’intermédiaire d’une électrode de grille couplée capacitivement au circuit. La mesure du bruit du courant qui traverse ce diffuseur quantique contrôlable permet de déterminer directement la transmission de chacun des deux canaux de conduction du nanotube de carbone. L’existence des ces deux canaux, qui sont dégénérés dans les cas simples, provient de la structure de bande du graphene. Lorsque la transmission du diffuseur s’approche de 1, le bruit en courant est fortement atténué, ce qui apporte un nouvel exemple de source fermionique non-bruyante, en plus des contacts ponctuels quantiques.



Shot noise in carbon nanotube based Fabry-Perot interferometers

L.G. Herrmann, T. Delattre et al.

Phys. Rev. Lett. 99, 156804 (2007)